Le Centre social

Qui pourrait m’expliquer ce qu’est un Centre Social ?

Enfants_300

Crédit : FCSF

Plantes_300

Crédit : FCSF

 

Un centre social ou socioculturel est d’abord un lieu d’accueil où les habitants du territoire se sentent bien, où ils viennent sans aucune discrimination, toutes générations, toutes origines, tous niveaux sociaux économiques confondus, participer à des activités de loisir socioculturelles et sportives où ils peuvent se retrouver avec plaisir pour échanger, créer des liens sociaux, faire part de leurs aspirations, de leurs besoins, de leurs difficultés éventuelles. C’est aussi un centre de loisirs, encadré par des professionnels formés, qui propose aux enfants et adolescents une initiation à la vie en société à travers des activités ludiques d’éveil, c’est aussi une aide aux devoirs et des activités périscolaires, ce sont aussi des commissions thématiques qui préparent des manifestations festives, des voyages intergénérationnels.

Mais un centre social n’est pas que cette juxtaposition d’activités et de services, c’est aussi et surtout, un projet qui s’inscrit dans le territoire. Il est élaboré par les adhérents avec l’aide des professionnels et de l’appui de la Fédération après un diagnostic, le plus précis et complet possible des forces et des faiblesses du territoire dans tous les domaines. Il est construit dans le respect de la charte nationale des centres sociaux, avec la participation du maximum possible de partenaires : les municipalités, les travailleurs sociaux, les associations mais aussi  en recueillant les opinions, les avis, les témoignages d’habitants du territoire, au travers d’enquêtes de voisinage, de rencontres informelles, de réunions publiques. Le projet du centre n’est pas le projet du territoire qui est du ressort des municipalités mais peut et doit être une passerelle entre les habitants et leurs élus.

Le centre social entend être « un foyer d’initiatives portées par des habitants associés, appuyés par des professionnels, capables de définir et de mettre en œuvre un projet de développement social pour l’ensemble de la population du territoire ». En Charente-Maritime, ce projet est étudié en détail par l’ensemble des partenaires : CAF, Conseil général, municipalités qui composent le Groupe Technique Local. Les partenaires départementaux soumettent alors un avis concerté à la commission sociale de la Caisse d’Allocations Familiales pour la validation du projet et l’attribution ou non de l’agrément pour quatre années et des financements qui en résultent.

L’adhésion à la Fédération est conditionnée à l’avis favorable de la commission « Adhésion-Reconnaissance » qui étudie l’adéquation du projet du centre à la Charte nationale des Centres sociaux et socioculturels et veille plus particulièrement au respect d’une bonne gouvernance associative, à la dignité de chacun, à la démocratie interne.

 

 

.