Le Fédéralisme

 

La Fédération des Centres sociaux de Charente-Maritime s’est toujours inscrite dans la culture du fédéralisme du réseau des Centres sociaux. Sa création, le 19 mars 1970, est d’ailleurs le fruit de la politique de soutien de la Fédération nationale à la création de centres et de fédérations.

Nous faisons notre la définition du fédéralisme de la FCSF :

« L’adhésion au réseau, c’est-à-dire au projet fédéral, passe par une procédure de reconnaissance qui n’est pas qu’une simple formalité administrative mais bien, à partir d’un libre choix, l’acte initial et fondateur du fédéralisme. Etre fédéré – ou se fédérer – est un acte politique qui atteste la reconnaissance des buts communs, le choix de les partager, l’existence d’une volonté commune d’en poursuivre la construction collective, en référence aux valeurs de ce réseau.

Congrès de Centres Sociaux en 2013

Congrès de Centres Sociaux en 2013

Le fédéralisme s’est construit peu à peu, sur le principe de subsidiarité, à différents échelons :

  • Départemental : La Fédération des Centres sociaux de Charente-Maritime rassemble 24 centres sociaux associatifs.
  • Régional : Les quatre fédérations départementales de la région Poitou-Charentes ont crée une Union régionale  (URECSO) en 1983. Sur 91 structures agissant en Poitou-Charentes, 74 sont dans le réseau fédérés des Centres sociaux. Accéder au site de l’URECSO
  • National : 1200 Centres adhèrent à la FCSF, soit par le biais de l’une des 44 fédérations départementales ou régionales, soit directement. Accéder au site de la Fédération Nationale
 

 

 Cliquez sur la carte des Centres sociaux de Charente-Maritime pour l’agrandir

 Cliquez pour la carte des Centres sociaux de Poitou-Charentes pour l’agrandir