L’accompagnement des centres sociaux

Le principale mission de la fédération est d’accompagner et de soutenir les centres sociaux, c’est à dire :

  • les aider à construire collectivement des réponses aux questions posées par l’évolution de leur environnement social, économique, politique et institutionnel
  • les présenter et les défendre auprès des pouvoirs publics

Soucieuse de pouvoir répondre au mieux aux besoins de soutien de ses centres adhérents, la fédération a qualifié ses interventions par une classification par nature, par la formalisation de cadres selon les situations et par le choix de ses modes opérationnels.  Ainsi l’accompagnement fédéral peut prendre la forme d’une aide ponctuelle technique, d’une fonction de veille, ou de relance, d’apports théoriques et méthodologiques, d’animation de rencontres (ex : réunion des référents jeunesse, famille…), de la réalisation et la participation à l’exécution d’un plan de travail partagé.

 

Le centre social : son projet social et son agrément

Les centres sociaux sont agréés par la CAF. Pour recevoir cet agrément, ils doivent proposer un projet social qui doit être validé par la CAF.

La CAF explique ainsi la demande d’agrément :

“Les centres sociaux, équipements de proximité, constituent un outil de développement social local. Ils permettent  à la population, avec l’appui de professionnels et dans une logique de coopération, de trouver des réponses à de multiples questions de la vie quotidienne et à des problématiques territoriales.

Dans le cadre de ses missions de soutien aux structures d’animation locale, la Caf veille à la qualité, l’utilité et la pertinence de leur projet d’intervention sociale. Elle délivre ainsi l’agrément « centre social » au regard de ce projet. Celui-ci peut ouvrir droit aux prestations de service « Animation globale et coordination » et « Animation Collective Familles ».

La demande d’agrément d’un centre social – ou de son renouvellement (qui intervient au terme de la période d’agrément) – fait l’objet d’une procédure spécifique, dont la finalité est la conception du projet pluriannuel du centre social et son évaluation.

Le projet pluriannuel constitue la feuille de route du centre social. Il guide son action généraliste. Il le positionne dans son environnement et le tissu partenarial local. Il permet de mettre en cohérence l’ensemble des dispositifs financiers (droit commun, politique de la ville) au service du projet. Il  permet à la structure :

  • d’interroger l’environnement social, économique et institutionnel et ainsi de repérer les caractéristiques et évolutions de sa zone d’intervention ;
  • d’engager un bilan et un diagnostic concertés avec l’ensemble des acteurs concernés en recueillant leurs observations et les enjeux communs pour le territoire ;
  • de définir des objectifs prioritaires et d’élaborer un projet social global décliné en plan d’actions en réfléchissant d’emblée à ses modalités d’évaluation.

L’élaboration du projet d’intervention du centre social vise ainsi à mobiliser, faire réfléchir et agir ensemble des acteurs de culture et de centres d’intérêt différents. Elle permet de renforcer une dynamique participative associant habitants, professionnels, partenaires.” ( Extrait du dossier de demande d’agrément de la CAF des Hauts de Seine)

Un exemple de projet social :

Synthèse du projet social du CAP de Tonnay-Charente

 

L’accompagnement fédéral

L’une des missions de la fédération est d’être aux côtés des centres lors de la procédure de renouvellement d’agrément.
Elle comporte 3 phases :

  1. Le bilan et l’évaluation de l’action du centre social
  2. Le diagnostic territorial
  3. Le nouveau projet pluriannuel du centre social pour la période à venir

En règle générale, l’agrément est délivré par la CAF pour une période de 6 ans.