Nos missions

LA CHARTE NATIONALE DES CENTRES SOCIAUX

La Fédération des centres sociaux de Charente-Maritime est l’émanation des centres sociaux et socioculturels de son département. Elle a pour vocation de les accompagner, les soutenir et les représenter auprès des institutions, des administrations et des partenaires.

Elle les aide dans leur mission : celle de construire des réponses collectives avec les habitants, en vue d’améliorer leur vie quotidienne et de développer les territoires.

La fédération se réfère aux valeurs de la charte de la fédération nationale des centres sociaux : dignité, solidarité et citoyenneté. 

LES MISSIONS DE LA FEDERATION 17

Ses 5 grandes missions sont :

  • L’animation de son réseau départemental (actuellement constitué de 24 centres sociaux) : diffusion d’informations, organisation de rencontres entre pairs, formations des administrateurs des centres etc.
  • L’accompagnement des centres sociaux : aide pour l’élaboration et la réalisation des projets sociaux, soutien en cas de difficultés (financières, RH etc…)
  • La participation à la mise en œuvre des politiques publiques : agrément CAF des centres, développement des points numériques pour l’accès aux droits, élaboration des schémas départementaux, programmes nationaux de formation etc.
  • La réalisation d’études et de diagnostics : réalisation d’étude de faisabilité de la création de nouvelles structures sociales
  • L’animation de formations : pour le réseau ainsi que  mais aussi pour d’autres structures associatives ou publiques.

LES PRINCIPES D'ACTION

Les centres sociaux et leur fédération sont guidés par 3 concepts :

  • L’éducation populaire
  • Le développement social local
  • Le développement du pouvoir d’agir

L’éducation populaire vise à l’émancipation des individus et des groupes. Elle offre des espaces de dialogues ouverts et respectueux, terreaux d’une laïcité active. Elle prône le développement des apprentissages tout au long de sa vie, entre savoirs et savoirs faire et la possibilité de s’instruire au contact des autres.

Le développement social local (DSL) a pour but d’inciter les habitants à devenir acteurs du développement de leur territoire, en les invitant à rencontrer leurs élus et à prendre part aux projets locaux.

Le développement du pouvoir d’agir doit amener chaque individu à prendre conscience qu’il est maître de sa vie et qu’il est capable d’agir seul ou avec d’autres pour résoudre des problèmes et contribuer à une société plus juste. 

Pour en savoir plus sur le DPA, écoutez l’interview de Yann Le Bossé, professeur au département et pratiques en  éducation de l’Université Laval, à Québec (Canada).